Accueil Tour ULM Archives 2013
PDF Imprimer Envoyer

Blog du Tour ULM 2013

Sébastien Perrot (textes et photos)


Partages photos, films, textes c'est ici!

 

Ende gut, alles gut.

img 0977Vendredi 2 août le soir


Le jeu qui consiste à faire à chaud le bilan d’une semaine de Tour est un exercice délicat, biaisé par la fatigue et la proximité de l’événement. Mais les images, les sensations, les humeurs s’oublient vite. Alors essayons de faire le tri dans nos impressions.

 

> Lire la suite

 

 

 

 

Retour sur Saint-Dié, le vent dans le nez.

img 0960Vendredi 2 août mi-journée


Nous étions rentrés sous nos tentes avec un punch innocent et un petit épisode de danse local sympathique, convaincus que le vent soufflerait fort ce samedi. Ce matin, le ciel était toujours d’un bleu insolent et le vent s’est effectivement levé mais bien moins fort que prévu. Nous avons entrepris les décollages vers 10h avec le vent dans le nez.

 > Lire la suite

 

 

 

Pirmasens, un porte-avion dans la forêt.

img 0887Jeudi 1 aôut le soir


En début d’après-midi sur le terrain de Speyer nous avons eu la visite d’un hélicoptère EC-135 de la Bundespolizei, il venait pour faire le plein de jet au pied de la Tour. Il a ensuite fait un saut de puce à l’entrée de la piste près de notre caravane. Nous avons cru un instant que le déplacement était pour nous. C’était les premiers uniformes de la semaine et cela pouvait nous paraître normal. En France les visites sont quasi quotidiennes. Les deux pilotes sont descendus de leur machine et se sont dirigés vers… le restaurant !

> Lire la suite

 

 

Speyer, le pur vol.

img 0814Jeudi 1 août à la mi-journée


Cette nuit, grand ciel étoilé, un peu de fraicheur, ce qui annonçait une journée superbe et nous ne sommes pas déçus. Bleu intégral, peu de vent, ou alors juste porteur, une visibilité à perte de vue, un long vol vers le Nord pour regagner le terrain de Speyer en resserrant le lasso du circuit que nous effectuons en Allemagne. L’humeur générale est très bonne, elle a toujours été mais elle se renforce avec l’habitude et le sentiment de nostalgie qui accélère les choses. Donc profitons !

> Lire la suite

 

 

 

Tannheim, "chanté au pied des Alpes".

img 0646Mercredi 31 juillet la journée


Dans l’imaginaire germanique, la montagne, aux côtés de la forêt et du lac, occupe une place de choix. La géographie y porte naturellement. La présence massive des Alpes au Sud s’impose en effet majestueusement. Mais la nature ne suffit pas, c’est bien la culture allemande qui a fait de la montagne un foyer d’imagination.

 

> Lire la suite

 

 

 

Tannheim, en terrain connu.

img 1871 copieMardi 30 juillet le soir.


Nous avions laissé nos vols de ce matin sur l’impression étrange de la « vache » d’un appareil performant : le Sinus de l’équipage M27. Il a redécollé avec une personne à bord en remettant 10L d’essence. Le pilote est venu immédiatement dire sa « honte » d’avoir pu entraver la bonne marche du Tour. Il a effectivement mal jugé sa quantité d’essence.

 >Lire la suite



Jesenwang, contre le vent, par le nord.

img 0463Mardi 30 juillet à la mi-journée

 

Comme prévu hier soir, nous avons rejoint le terrain de Jesenwang en passant par le Nord de Münich et non par le Sud, nous gagnons environ 40km sur l’étape. Le vent est en effet bien établi autour de 30km/h. Ce choix était plus raisonnable pour les machines les plus lentes. C’est donc plus une étape de raison que de plaisir, de liaison que de navigation mais le seul plaisir d’être en vol suffit et l’on découvre toujours des choses à voir.

>Lire la suite




Pfarrkirchen, repos bavarois.

img 0357Lundi 29 juillet la journée

La soirée du dimanche a continué dans la même ambiance festive, danses traditionnelles bavaroises, bières nombreuses et jamais dans la demi-mesure, danses un peu plus techno en toute fin de soirée pour l’équipe des jeunes bien soudés. La nuit fut donc méritée, avec du vent, coincée dans la vallée du Rott qui coule vers Pfaarkirchen, la route et la ligne de chemin de fer. C’est la route et le chemin de fer qui ont parfois un peu anticipé le réveil. Le corps volant du jour et le corps dormant sous la tente s’habitue à dormir peu, ou disons étroit, comme le matelas.

>Lire la suite



Pfarrkirchen, par le Danube.

img 0327Dimanche 28 juillet, le soir.

 

En reprenant les vols vers l’est, nous retrouvons la masse chaude qui est devant nous, le front de dépression qui est passé sur la France en début de week-end a pris du retard, après nous avoir joué des tours ce matin. Les décollages doivent être particulièrement soignés dans ce genre de circonstance. Mais c’est immédiatement après que l’activité des planeurs a clairement signalé la reprise des convections. Les machines sont à nouveau secouées.

>Lire la suite



Thalmassing, "à la fraîche".

img 0170Dimanche 28 juillet mi-journée

 

La fréquence utilisée par le Tour en terre étrangère n’est pas bavarde, nous la partageons avec les ULMistes allemands. Les interventions sont rares. Ce matin en vol, Louis a lâché « Dominique, c’est cool ce matin ». Dominique a répondu « Parfaitement ».La température a perdu 10°. La masse d’air est calme et nous avions les conditions idéales pour des trajectoires sereines où l’intention des pilotes n’est pas contrariée par les caprices des éléments. Pourtant la nuit fut contrariante.

> Lire la suite

 

 

 

Schwäbisch Hall, un après-midi d'été.

img 0133Samedi 27 juillet au soir

 

Décollage vers 15h en laissant Manheim à gauche, cap à l’est, 2000 pieds, il fait de plus en plus chaud et la piste en béton restitue cette touffeur en allongeant décollage et atterrissage. Certains réclament une piscine et le public nombreux venu de l’étang voisin, nous nargue, curieux, entre deux plongeons. En fait, c’est un bel après-midi d’été.

> Lire la suite

 

 

 

Bad Dürkheim: des sapins aux vignes!

Simg 0122amedi27 juillet mi-journée


Le temps est beau, le vent est porteur mais tout cela n’est pas nécessairement de tout repos. Le jeu des reliefs et la force du vent (environ 30 km/h voire plus) a rendu le vol dès le début un peu « engagé », toujours plus pour les machines les plus sensibles, les pendulaires bien sûr ou les multi-axes bien toilées. Le clan des rotors est toujours un peu plus tranquille. Il y avait principalement deux options.

> Lire la suite



Saint-Dié Rémoneix, la ligne bleue des Vosges dsc06652

Vendredi 26 juillet

La 18ème édition du Tour ULM a choisi le terrain de Saint-Dié Remoneix, dans les Vosges, comme étape de départ et d’arrivée pour un Tour qui sera essentiellement Allemand. Le Tour est déjà parti à l’étranger à deux reprises en Allemagne en 2003 et en 2009 en Angleterre. Il s’agissait de deux ou trois étapes. Cette fois-ci, nous passerons l’intégralité de la semaine dans le sud de l’Allemagne. Pourquoi l’Allemagne ?

>Lire la suite


 11- empreinte tour annot