Accueil Sécurité
PDF Imprimer Envoyer
AIRPROX, Réclamations de Contrôle

 

Vous constatez une situation qui pourrait s’avérer dangereuse, un appareil coupe les axes au moment où vous vous présentez en finale, on vous refuse sans raison la clairance pour pénétrer dans un espace D, C, ou une zone R…

Cette situation n’est pas normale. Mais comment le signaler ?

Il est toujours possible (et simple) de vitupérer auprès de son président de club, de son épouse, du maire de son village, du patron du bar voisin… Beaucoup ont constaté que l’efficacité de cette méthode n’est pas au rendez-vous.

Il existe une solution qui demandera un peu de travail mais qui a le mérite d’être plus formelle : remplir le formulaire ci-joint, puis l’envoyer au SCTA et à la FFPLUM.

Ce formulaire est indispensable. Par ce biais, le service du contrôle est tenu de donner suite à votre demande.
Si la réclamation porte sur un refus de clairance, et en marge de cette procédure, nous vous conseillons de rédiger un courrier relatant les faits sur papier libre à l'attention du service du contrôle, et de l'accompagner du formulaire rempli.

Ce n’est pas une plainte, ce n’est pas une dénonciation, c’est une demande d’explications sur une situation que vous avez jugé dangereuse. Il n'est pas nécessaire de s’exprimer avec virulence.

Procédure :

Si l’appareil est équipé de radio, le pilote annoncera sur la fréquence son intention de déposer un AIRPROX ou, selon le cas, une réclamation. Il devra ensuite :

- Remplir le formulaire ci-joint (si votre demande ne concerne pas un rapprochement dangereux, laisser de coté les cadres C3 et C4, et le dessin final)
- Bien préciser le service du contrôle concerné.
- Décrire la situation et les échanges radios dans le cadre à la fin, ou sur papier libre.

Ce formulaire doit être adressé dans un délai de deux semaines au service du contrôle concerné (SNA) et au SCTA. Ne tardez pas !

Un conseil : soyez précis dans les lieux, l’heure de l’événement…

Le service du contrôle doit répondre au pilote dans un délai de trois mois (résultat de l'enquête, mesures correctives le cas échéant).
Même si le contrôleur avait des raisons de refuser votre vol, même si le rapprochement n’était pas si dangereux que vous l’estimiez « à chaud », vous aurez une réponse qui peut faire avancer une situation locale difficile.
Vous aurez participé activement à la sécurité des vols.

Télécharger le formulaire