Accueil Vol adapté Manifestations
PDF Imprimer Envoyer

Manifestations

Alexandre Landrieux

FRÈRES DU DÉSERT

Le livre événement relatant l’aventure Défi-Myopathie

Synopsis : Alexandre et Nicolas ont un avenir tout tracé par la maladie : une vie calme confortablement calée dans un fauteuil roulant. Animés par la rage de vivre, ils tentent un double challenge : traverser le Sahara aux commandes d’un ULM et offrir un bout de leur rêves à des enfants.

- Le récit complet de l’aventure

- Plus de 80 photos couleurs et 32.000 mots

- 132 pages

- 29E

- Achat en ligne sur www.volez.com

À chaque livre acheté, une

partie du bénéfice sera reversée à l’AFM, Association Française pour la lutte contre les Maladies Neuromusculaires.

Pour de plus amples informations, contactez Alexandre Landrieux ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ,

+33 (0)6 15 48 86 97). Documentation dédiée à la presse sur le site www.defi-myopathie.com à la rubrique Presse.

www.defi-myopathie.com

 

 L'Association Handy-Flying ULM Provence a organisé une Porte Ouverte le 19/11/2011

à l'occasion de sa douzième année d'existence sur l'aérodrome de Cuers (côté civil)

A cette occasion, deux jeunes autistes ont fait leur baptême de l'air.

Lire la suite :

Ce samedi après-midi, par un temps grisonnant et venteux avec un plafond bas, une discrète expérimentation s’est déroulée sur le terrain de Cuers-Pierrefeu, grâce à Handy Flying et à la mobilisation de tous.

Deux jeunes autistes syndrome d’Asperger ont fait leur premier vol… et sont repartis avec le virus.

 

Le premier succès est celui de leurs parents, qui voyaient encore l’ULM comme un engin improbable piloté par des passionnés foldingues et avaient une appréhension certaine ! Il a fallu commencer par les convaincre, et la confiance qu’ils accordent à Laure pour faire passer leur enfant de dernier à premier de la classe était un argument. « Et de toutes façons, on préfère venir passer une demi-journée ici qu’à l’hôpital ». Le ton était donné sur les enjeux. Le VL3 était là pour donner un autre visage de l’aviation ultralégère, surtout quand on l’a vu rentrer le train, tant mieux ! Les parents sont repartis ravis, rassurés et pleins d’espoir.

 

Deuxième succès, celui des enfants qui ont surmonté leur anxiété. Il leur est plus difficile qu’à la moyenne de sortir d’un contexte connu. Mais ils étaient encore plus attirés par la magie de l’aviation.

Au retour de Benoït sa maman nous disait « Ne vous étonnez pas s’il ne manifeste pas sa satisfaction, il est très peu expansif. » A voir le plaisir qui se lit sur son visage en enlevant son casque, on se dit que la magie opère toujours.

 

Troisième succès, celui de Handy Flying, à plusieurs titres. Tout d’abord pour avoir permis cette expérience et mobilisé ses membres et ses ressources dans un véritable cadre de prise en compte du handicap par l’aéronautique. Ensuite, pour avoir fait confiance à Laure et pour avoir également surmonté cette inquiétude face à l’inconnu de l’autisme syndrome d’Asperger. Enfin, pour la gentillesse, la sérénité et la passion que le pilote a su partager avec Benoït et Pierre. Ils se sont sentis très en sécurité et en confiance, avec un cadre méthodique qui les rassurait, c’était exactement ce qu’il fallait.

 

Un premier pas est donc franchi, qui permet d’ouvrir la réflexion. Un enfant sur 150 est atteint d’autisme syndrome d’Asperger et la plupart des parents, lorsqu’ils le peuvent, sont prêts à se mettre en quatre pour  alimenter les stimuli qui vont permettre à leur enfant de s’intégrer avec un objectif scolaire, professionnel, dans la vis sociale. Pour certains d’entre eux, nous sommes convaincus que la magie de l’aviation va pouvoir opérer, et transformer l’essai au-delà de l’expérience. Dans le présent contexte, les amener à découvrir l’aéronautique  et à piloter un ULM, ou un autre aéronef, ne relève pas du loisir, de la récompense, ou d’une petite « carotte » pour avancer. Pour les jeunes autistes syndrome d’Asperger que cela intéressera, cela peut être un tournant décisif dans leur vie, et un puissant levier éducatif. Après quelques semaines pour décanter et observer les réactions de Pierre et Benoit, la prochain étape sera probablement de s’interroger sur la manière d’appréhender leur formation, pratique et théorique, ainsi que sur le rythme de réalisation d’une opération à moyen / long terme(Ils sont à Nice !), et les aides qui pourraient faciliter l’effort des parents.

 

Au-delà de cette expérimentation possible avec Pierre et Benoît, nous espérons que la considération de ce champ du handicap, combiné à la dimension jeunesse, puisse devenir un vecteur permettant à Handy Flying et plus largement encore aux commissions en faveur du handicap à la fédération de remporter des succès d’un très fort impact sociétal. L’autisme est un enjeu de société, comme en témoigne l’invitation suivante, lancée à l’initiative de Daniel Fasquelle député du Pas de Calais, à la tête d’un groupe d’étude à l’Assemblée. Montrer que nous agissons pour adresser modestement ces enjeux devrait contribuer à donner un autre visage de l’Ultra-Léger Motorisé.

 

Merci pour votre ouverture et votre confiance, félicitations à toute l’équipe, et encore bravo au pilote !

 

Laure Peytavin, Jean-Marc Lezcano